J’ai testé la LifeStraw pendant 6 mois


Ecologie, Voyageurs responsables, Zéro déchet / vendredi, octobre 11th, 2019
Share Button

Lors de mon tour d’Asie, début d’année 2019, j’ai investi et donc emporté avec moi une gourde filtrante Lifestraw pour réduire ma consommation de bouteilles d’eau en plastique pendant mon voyage et pour pouvoir utiliser l’eau du robinet sans tomber malade.

 

Pourquoi utiliser une gourde filtrante ?

La saviez-vous ? 2 822 litres d’eau en bouteille sont consommés chaque seconde dans le monde ! C’est énorme. En plus de polluer nos océans lorsqu’elles sont vident (parce que oui, la gestion de déchets, ce n’est pas une histoire très facile), elles diffusent des substances nocives dans l’eau qu’elles contiennent. Je ne dis absolument pas que l’eau du robinet est toute clean, mais l’eau en bouteille ne l’est pas plus.

Je m’étais pas mal renseignée sur les gourdes filtrantes avant de partir et mon choix s’était porté sur la LifeStraw. J’avais choisi ma gourde filtrante de couleur violette 🙂 Il existe plusieurs marques qui en vendent, n’hésitez pas à tester et à comparer pour voir ce qui vous convient le mieux et qui sera donc adapté à votre usage. Il y a donc la formule gourde filtrante, mais aussi uniquement des pailles filtrantes, … Beaucoup de solutions sont possibles.

J’avais testé en vrai la gourde filtrante Lifestraw chez Nature et Découvertes, mais je l’ai acheté sur (shame on me) Amazon… On m’avait offert un chèque cadeau sur ce site, je me suis dit que plutôt que de gaspiller cet argent à dépenser, j’allais acheter des objets dont j’avais réellement besoin. Pour être honnête, c’est la dernière où j’ai acheté sur cette plateforme. J’ai vraiment banni ce genre de sites, mais j’avoue que là, j’ai fait un écart, on ne peut pas être parfait :(.

 

Dans quelles conditions j’ai utilisé ma Lifestraw ?

Alors, je dois avouer que j’étais un peu stressée à l’idée d’essayer une gourde filtrante… J’avais tout au fond de moi la peur de tout de même tomber malade, ce qui ne m’enchantait pas vraiment ! Je l’ai utilisé pour la 1ère fois au Sri Lanka. Je changeais de ville tous les 2-3 jours, je n’avais pas vraiment envie d’être malade dans le train et/ou le bus local. Mais, il fallait se lancer et la tester. J’ai donc mis de l’eau du robinet d’un hôtel à Colombo dans ma gourde filtrante Lifestraw. Ce qui m’a rassuré, c’est qu’en me baladant dans la ville, j’ai vu une boutique qui en vendait. Je me suis donc lancée 🙂 en me disant que des gens vivant sur place l’utilisaient sûrement (il fallait que je me rassure d’une manière ou d’une autre).

 

Mon avis sur la gourde filtrante Lifestraw

Plus que positif !! Je l’ai utilisé tous les jours (ou presque) pendant 6 mois et devinez quoi ? Je n’ai JAMAIS été malade ! Alors vive la gourde filtrante !

Certes le goût et l’odeur de l’eau restent, mais elle est tout de même purifiée et se boit sans aucun problème. J’ai acheté très peu de bouteilles d’eau. Car oui, j’en ai quand même acheté quelques unes pour une raison très simple. Je n’avais qu’une seule gourde filtrante Lifestraw avec moi et cela ne suffisait pas toujours lorsqu’on partait pour toute la journée. Je n’avais pas forcément accès à l’eau du robinet pendant la journée et étant donné les températures que l’on a eu, j’avais besoin de boire de l’eau et fraiche. Mais soyons honnêtes, j’ai tout de même évité l’achat d’un très grand nombre de bouteilles d’eau en plastique.

Attention par contre au transport. Lorsque votre gourde filtrante est bien pleine, évitez de la transporter couchée (pas debout je veux dire) car elle peut fuir. Personnellement, cela ne m’est arrivé qu’une seule fois. Rien de bien grave, ce n’est pas l’intégralité de ma gourde qui s’est vidée dans mon sac, loin de là, mais quelques gouttes ont rendu l’intérieur de mon sac humide. J’étais en Asie, tout était sec en très peu de temps !

Certaines personnes à qui je l’ai fait tester trouvent que l’eau est difficile à aspirer. Alors oui, effectivement, vous ne buvez pas dans une Lifestraw comme vous buvez avec une paille classique, mais franchement, il n’y a rien de bien compliqué, il suffit juste d’aspirer un tout petit peu plus fort. Ce n’est pas un effort sur-humain, surtout si il est permet de réduire la pollution, n’est-ce pas ?

Au delà de l’économie financière (en Asie, une bouteille d’eau coûte pas grand chose…), il s’agit surtout d’un geste écologie. Car comme on le sait toutes et tous, les bouteilles d’eau génèrent beaucoup de déchets que l’on retrouve ensuite dans la nature. En voyageant, vous êtes très certainement déjà tomber sur des lieux très pollués : dans l’eau d’un lac, sur la plage, sur un terrain vague,… Les déchets sont partout et tous les pays ne sont pas équipés pour les traiter. Même pire que ça, l’Europe envoie ses déchets aux pays asiatiques, quel scandale !

 

Je vous conseille sincèrement d’investir dans une gourde filtrante, Lifestraw ou autres, l’important est de trouver celles qui vous convient. Cela vaut vraiment le coup et vous aiderez notre chère planète. Nous consommons trop de bouteilles en plastique ! Je n’ai pas l’habitude d’en acheter chez moi et l’objectif n’est pas d’en consommer lorsque je suis en voyage. J’aime laisser le moins de traces possibles. Pour moi une gourde filtrante est un indispensable à voir dans son sac en voyage.

Je l’ai d’ailleurs très souvent recommandé aux gens que j’ai eu l’occasion de rencontrer qui étaient toujours très curieux en voyant ma gourde filtrante 🙂

 

Gourde graduée
Gourde graduée

 

Bouchon Lifestraw
Bouchon Lifestraw

 

Paille filtrante de la Lifestraw
Paille filtrante de la Lifestraw

Je possède la gourde filtrante en plastique, mais j’ai vu qu’entre temps, ils avaient sortie la version en acier ! Si je dois en racheter une, c’est sûr que je prendrais celle-là car je préfère les gourdes en acier à celles en plastique. Souvent elles gardent un peu mieux la fraicheur et sont aussi un plus hermétiques.

Enjoy !

pinit fg en rect red 28

Vous avez aimer lire cet article ? Dites le 🙂

0 / 5. Merci ! 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *