Le compost en appartement : le compost collectif


Ecologie, Zéro déchet / lundi, janvier 27th, 2020
Share Button

J’ai emménagé en Août 2019 dans un appartement dont l’immeuble propose un compost collectif ! Grosse découverte pour moi, j’étais plus que ravie et je vous explique ici comment cela fonctionne au quotidien. C’est vraiment très simple, ça ne demande pas un investissement en temps particulier, c’est juste une nouvelle petite habitude à prendre et à mettre en place. Mais croyez-moi, ça vient très vite !

 

Qu’est-ce que le compost ?

Le compost est une manière de valoriser les déchets issus des matières organiques via un processus biologique. Il s’agit en fait de réunir les déchets issu de la cuisine principalement (mais pas que) comme les épluchures des légumes par exemple, de les laisser ensemble pour que la réaction biologique se fasse. Cela deviendra alors une matière comme le terreau que vous pourrez alors utiliser dans votre jardin ou pour vos plantes.

 

Pourquoi c’est important de faire du compost ?

Le compost permet donc de revaloriser les déchets organiques dits « verts » et de transformer la matière pour la réutiliser ! Ainsi, les déchets organiques que vous allez générer vont revenir à la terre pour lui mettre de rester en bonne santé. C’est une matière saine qui redevient une matière première utilisée pour cultiver d’autres fruits, légumes ou plantes. Une sorte de cercle vertueux organique ! Cette matière organique permet d’améliorer la qualité du sol. C’est tout bénéf !

 

Le compost en appartement

Je dois vous avouer qu’au début, avoir un compost alors que je vis en appartement, ça m’a fait un peu peur. J’imaginais déjà les mauvaises odeurs, les moucherons… Cela ne me fait clairement pas rêver. Mais au final, vous allez voir qu’au quotidien, c’est assez simple !

J’ai mis sur mon balcon un petit seau qui se ferme et dans lequel je mets très régulièrement mes déchets organiques : après la préparation d’un plat, après les repas,… Rien de bien exceptionnel, c’est juste une nouvelle habitude à prendre : au lieu de jeter cela dans la poubelle classique, vous ouvrez la fenêtre et vous mettez vos petits déchets dans le seau à compost. C’est très facile et très rapide, il n’y aucun contrainte. Pas de mauvaises odeurs ou de moucherons dans la cuisine, ni même dans le reste de l’appartement d’ailleurs !

J’ai personnellement fait le choix de mettre ce seau à compost sur mon balcon car je pense qu’il pourrait y avoir des odeurs dans ma cuisine et j’ai aussi peu d’y attirer les moucherons. Mais si vous n’avez pas de balcon, vous pouvez le mettre sur le rebord de votre fenêtre sans aucun problème, cela ne change absolument rien.

 

Le compost collectif

Passons maintenant à la partie mis en commun de ce compost.

Une fois par semaine, je vais dans le jardin de la résidence avec mon seau déposer mon compost dans les bacs mis à disposition. Il y a donc 3 grands bacs en bois où les règles de fonctionnement du compost sont bien sûr rappelées.  Il y a un petit râteau qui permet de remuer le compost. Il suffit donc de vider notre seau individuel dans le grand bac. C’est vraiment très simple, un vrai jeu d’enfant ! D’ailleurs mes voisins font beaucoup participer leurs enfants et je trouve ça très chouette de leur apprendre ce genre de gestes.

Sur les 3 bacs, deux sont désormais fermés car ils sont complets, un seul uniquement est disponible pour que l’on ajoute nos déchets.

Ce système a été mis en place par la ville d’Angers au sein des résidences qui comportent plus de 10 habitations et avec accord de la co-propriété. Le compost est ensuite utilisé pour entretenir les espaces verts angevins.

Je trouve ce système vraiment très bien ! Je vis en appartement depuis que j’ai 18 ans et c’est la première fois que j’ai cette possibilité d’avoir un compost collectif. Cela permet vraiment de réduire la quantité de déchets que l’on génère, surtout si, comme moi, vous mangez beaucoup de légumes et que vous ne consommez pas trop de produits industriels. Vous allez directement voir l’effet sur votre poubelle classique qui se remplira bien moins vite qu’avant.

 

Bac à compost de la résidence
Bac à compost de la résidence

 

Et on met quoi dans le compost ?

Il y a des règles à respecter pour que ce compost soit une réussite ! Ainsi certains déchets ne doivent surtout pas être mis dans le bac à compost.

Voici les conseils qui nous ont été donné ici, dans la résidence sur ce qui ne va pas au composteur :

  • Viande, poissons, fruits de mer (ainsi que les os, les arrêtes et les coquilles) : comprendre pas de produits animaux. Mais toutefois, les coquilles d’œufs peuvent être mis sans aucun problème.
  • Les agrumes (oranges, citrons, pamplemousses,…)
  • Plantes potentiellement porteuses d’une maladie : si vous avez un doute sur la santé d’une plante et que vous voulez la jeter, je vous conseille de ne pas la mettre au compost, mais plutôt dans votre poubelle classique afin d’éviter qu’elle contamine tout le bac à compost).
  • Les sacs à légumes de supermarché (même si on nous dit qu’ils sont biodégradables, ils sont fait à base de pétrole). Il nous est possible de mettre des sachets en papier, mais en petite quantité.

En règle général, si vous avez un doute renseignez-vous et si vous n’arrivez pas à trouver l’info, je vous conseille de ne pas mettre au composteur. L’objectif est d’avoir un système collectif et nous contaminé. Donc en cas de doute, on s’abstient c’est plus sûr et on se renseigne pour savoir quelle décision prendre la prochaine fois :).

C’est vraiment important de respecter ces règles car il en va de la survie du compost collectif et cela impactera donc tout le monde !

 

N’hésitez donc pas à vous renseignez auprès de votre copropriété et/ou de votre mairie si vous viviez en appartement car pas mal de solutions sont aujourd’hui possibles et existent mais vous n’êtes pas forcément au courant. Les villes développent de plus en plus ce système collectif. Si vous habitez en maison avec un jardin, faites vous plaisir pour créer votre propre bac et récolter le terreau pour alimenter votre propre jardin, c’est le début de l’autonomie !!

 

Enjoy !!

Vous avez aimer lire cet article ? Dites le 🙂

0 / 5. Merci ! 0

8 réponses à « Le compost en appartement : le compost collectif »

    1. Oui, c’était une agréable surprise en arrivant dans la résidence !! Et de nombreuses personnes jouent le jeu en venant déposer leur compost régulièrement. Un beau geste collectif !!!

  1. J’aime le principe des compost collectifs, je trouve que ça devrait se faire plus souvent ! 🙂

    Pour ma part j’ai opté (à l’époque où j’étais en appartement) pour un lombricomposteur, après quelques échecs ça y est, mes petits vers se plaisent bien et grignotent, grignotent !

    J’ai aussi, vu que j’ai désormais un jardin, fait la demande d’un composteur lors d’une campagne de la communauté de communes, mais je n’ai jamais eu de nouvelles…

    Il faudra que je me penche sur son achat du coup. 🙂

    1. J’avais aussi envisagé le lombricomposteur avant de savoir qu’il y avait un compost collectif dans la résidence ! Mais ça sera pour le prochain appartement sûrement 🙂

  2. On a aussi des compost collectifs dans ma commune. J’avais donc acheté un seau qui ferme, posé sur ma fenêtre (on n’a pas de balcon), mais pendant nos dernières vacances, un coup de vent l’a fait tomber et on ne l’a jamais retrouvé. Du coup, je ne recycle plus mes déchets verts pour le moment (car je n’ai plus rien pour les stocker), mais dans quelques semaines, nous déménagerons dans un appartement plus grand, avec balcon et je remettrai ce système en place car je le trouvais très intéressant (moins de déchets dans notre poubelle, et surtout les déchets verts ont parfois tendance « à couler » dans la poubelle, je n’avais plus ce problème quand j’avais mon seau à compost). Sans compter que ça permet de créer un engrais naturel !

    1. Ah mince… Ce n’est pas toujours facile ! Mais effectivement, le compost allège pas mal nos poubelles et est très utile pour les plantes et jardins. Un nouvel appartement et donc un nouveau compost 😉

  3. C’est cool de mettre des bacs à compost pour les appartements. Je me suis renseignée il y a quelques temps mais ma ville ne prévoit pas d’organiser ce genre de chose. La communauté d’agglomération propose à l’achat des bacs extérieurs pour les maisons, c’est tout. Etant en appartement sans balcon c’est compliqué, j’ai envisagé les bacs d’intérieur mais je ne suis pas très convaincue ^_^.

    1. Oui je comprends… J’avoue que si je n’avais pas eu de balcon, je ne suis pas sûr que j’aurais tenté l’expérience. Ou alors ça demande de descendre tous les jours pour vider son seau donc le bac à compost ! Un peu plus d’organisation, ce qui n’est pas toujours évident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *