Découvrir Bali : Seminyak, Legian, Kuta, Sanur et Ubud


Destinations asiatiques, L'Indonésie / jeudi, juin 13th, 2019
Share Button

Lors de notre voyage en Indonésie, nous avons passé la majeure partie de notre temps sur la fameuse île de Bali. Nous étions pas mal fatigués de ces 3 mois de voyage et pour ma part, j’avais envie de prendre des cours de yoga sur place. C’était donc l’endroit idéal pour se reposer et profiter du soleil, de la chaleur et de la vie au bord de l’océan.

 

Ce qu’il faut savoir à propos de Bali

Bali est l’une des 17 000 îles qui composent l’Indonésie, en plein océan indien. Surnommée, l’île des Dieux, Bali est une île bouddhiste, alors que le reste du pays est musulman. L’île est donc un peu à part du reste du pays. C’est aussi, je pense, l’île la plus touriste, on ne va pas se le cacher.

L’île de Bali qui possède un volcan toujours en activité et qui se réveille de temps à autre, mesure un peu moins de 6000km² et possède environ 4,2 millions d’habitants.

L’île ne plait pas à tout le monde à cause de côté très touristique. Personnellement, j’ai beaucoup aimé car j’ai évité les lieux dans lesquels ils y avait trop de touristes. Car oui, c’est tout à fait possible. Je pense aussi que j’y suis allée à une période un peu creuse car même si j’ai vu de nombreux australiens, j’ai tout de même été bien baigné parmi les balinais, qui sont d’ailleurs d’une très grande gentillesse et générosité. Je ne dirais pas que j’étais seule, surtout au bord de l’océan, mais j’ai réussi à trouver de rizières entièrement vide, sans aucun touriste, sans non plus m’éloigner trop. Renseignez vous bien, demandez conseils auprès des propriétaires de guesthouses (oui essayer de fuir les hôtels classiques,…) et observez les heures durant lesquelles les autres touristes sortent ou ne sortent pas justement. Ce n’est pas si compliqué et cela rendra vos visites bien plus agréables.

Se déplacer à Bali

Comme en Thaïlande, il y a de nombreux vans qui peuvent vous emmener d’une ville à une autre sur l’île indonésienne de Bali. N’hésitez pas à pousser la porte des agences locales qui proposent de nombreuses activités, mais aussi ce genre de transfert à des prix très corrects, qui sont identiques à ceux qui vous seront proposés par les propriétaires des guesthouses. Les prix de ces vans seront toujours moins cher qu’un transfert en taxi ou Grab.

Je n’ai pas fait d’activités proposées par ces agences donc je ne saurais vous dire, mais attention, on parle ici d’activités en groupe, avec d’autres touristes. Donc si ce n’est pas le genre de choses que vous appréciez, évitez les, comme j’ai pu le faire :).

J’ai également utilisé Grab qui vous permet de payer beaucoup moins cher que les taxis locaux, mais attention, car dans certaines zones de Bali, l’utilisation de Grab est totalement interdite. Éloignez-vous des endroits touristiques et vous pourrez commander votre Grab en tout tranquillité.

Vous pouvez également louer un scooter. Cela ne coûte pas cher du tout : 70 000 roupias la journée ! Par contre soyez super vigilant, car la conduite à Bali est très particulière, tout va très vite. De plus, il pleut assez souvent, les chaussées sont super glissantes !!! De nombreux touristes tombent et se font des belles égratignures. Soyons donc vigilant, ne conduisez pas votre scooter en tongs et prévoyez toujours un petit kway en cas de pluie. Car les pluies balinaises ne sont pas de petites averses ! Il pleut fort pendant 30 minutes à 1 heure et les routes sont recouvertes d’eau et la chaussée devient donc très glissante.

 

Grab interdit
Grab interdit

 

Les plages de l’ouest à Bali (Kuta, Legian et Seminyak)

Sachez que sur ces plages, vous pourrez surfer comme bon vous semble. Il y a des vagues !! Kuta n’a pas été mon coup de cœur : c’est rempli d’australiens qui viennent ici pour trois choses : surfer, faire du shopping et faire la fête. Tout est donc prévu pour eux et pour satisfaire à leurs envies. J’ai trouvé cela pas super agréable. Leur comportement n’est pas toujours très correct et je n’ai pas spécialement aimé comment certains australiens traitent les locaux, mais c’est un autre sujet !

Legian ressemble un peu à Kuta avec un tout petit plus de calme. Quant à Seminyak, c’est beaucoup plus agréable. Attention tout de même, si vous êtes à la recherche d’authenticité, de plages désertes etc, n’allez pas à Seminyak. Personnellement, je le savais donc pas de mauvaise surprise ! Ce que j’ai aimé à Seminyak, c’est surtout la plage qui est plus propre, plus vaste, plus tranquille.

Découvrez les plages de l’ouest de Bali.

plage de Seminyak
plage de Seminyak

 

Le centre de Bali : Ubud

Là encore, Ubud est une ville très touristique mais si vous êtes un peu débrouillard, il y a de quoi faire des belles balades en mode quasi solo. Je vous en parle dans mon article dédié. Mon principal conseil serait de ne pas écouter les conseils des chauffeurs de taxi qui voudront vous emmené aux mêmes endroits que tous les autres touristes. Demandez plutôt conseils aux propriétaires de vos logements qui, eux, vous donneront des bons conseils !

Visiter Ubud

 

Ubud
Ubud

 

Le sud de Bali : Sanur

Si vous avez prévu d’aller dans les îles en face, Sanur est l’endroit idéal pour dormir la veille de votre départ en bateau.

 

Sanur
Sanur

 

Faire du Yoga et du surf à Bali

De nombreuses personnes viennent à Bali pour pratiquer le surf et / ou le yoga. J’ai tenté les deux, je peux donc vous donner mes petits conseils.

Parlons d’abord du yoga. Il est possible de faire du yoga un peu partout à Bali. Personnellement, j’ai d’abord voulu en faire à Ubud, mais les studios étaient remplis d’européens et ce n’est pas du tout ce que je recherchais. J’ai trouvé un petit studio à Seminyak où nous étions environ 5 à 6 personnes par cours : européens ou indonésiens. La prof était top et les prix pas chers du tout (environ 7€ pour un cours de 75 minutes). Il s’agit du studio Yoga 108. Vous pouvez retrouver les horaires des cours sur leur site.

Pour ce qui est du surf, je vous conseille d’aller sur la plage et de discuter avec les professeurs qui se trouvent le long pour échanger aec eux sur vos attentes et besoins. Personnellement, j’avais déjà fait du surf lorsque j’étais ado, je suis très loin d’être une experte. J’ai pris une heure de cours pour revoir les bases, mais mon objectif n’était pas de me mettre debout sur ma plage, juste de tenter l’expérience.

 

 

Comme je vous l’expliquais, le but en venant à Bali était de se reposer et de se poser un peu. Je n’ai donc pas fait tout le tour de l’île. Mais je sais que j’y reviendrais, notamment pour aller du côté de Amed, ainsi que dans le Nord de l’île (les montagnes) mais aussi pour aller du côté du Nusa Penida, Gili Air et Lombok.

Enjoy !!

pinit fg en rect red 28

Vous avez aimer lire cet article ? Dites le 🙂

0 / 5. Merci ! 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *