Acheter de seconde main


Consommation éthique / dimanche, mars 1st, 2020
Share Button

L’achat de seconde main est l’un des gestes écologiques qui a été le plus dur et leplus long pour moi, surtout pour les vêtements ! Je vous explique le pourquoi du comment j’ai tout de même réussi à sauter le pas vers la seconde main.

 

Vêtements de seconde main

J’étais clairement une adepte du shopping. J’estimais que c’était une partie de plaisir de flâner dans les boutiques pour trouver une bonne affaire. J’achetais même si, au final, je n’avais pas besoin de la pièce concernée. Mais je pensais que ça me rendait heureuse. Mais en fait, la perspective de vider mon appartement pour mon départ en tour d’Asie m’a fait réaliser qu’en fait je dépensais de l’argent dans quelque chose de très (trop) futile. J’ai donc stoppé le shopping de manière assez radicale et j’ai commencé à vendre mes habits, ceux que je ne portais pas. Entre la vente et le don, j’ai divisé par 3 la taille de mon dressing. J’ai très vite ressentis beaucoup de satisfaction et de légèreté psychologique.

A cette époque donc, je n’achetais pas car je devais vider mon appartement pour partir faire un tour d’Asie de plusieurs mois. A mon retour, j’ai continué à désencombrer le peu de vêtements qu’il me restait car j’avais envie de changer de style. J’ai donc encore vendu et s’est posé la question de l’achat de nouvelles pièces. Je n’avais clairement pas envie de retrouver les enseignes de fast-fashion. J’ai voulu me tourner vers de la mode éthique, mais mes finances de l’époque ne me le permettaient pas. J’ai craqué pour une ou deux pièces de mode éthique puis, je me suis tournée vers la seconde main.

Où acheter des vêtements de seconde main ?

Je me suis tout d’abord tournée vers internet car la ville dans laquelle je me trouvais à l’époque ne proposait pas de friperies.

Friperies en ligne

J’ai donc acheté avec le fruit de mes ventes sur Vinted. Sincèrement, je n’ai jamais été déçue ! Il suffit de fouiner, d’être patiente et de bien choisir les articles que vous achetez.

J’ai également testé le site Once Again. Le vêtements sont vraiment en très bon état, la livraison est super rapide. Le concept est un peu différent de Vinted, dans le sens où vous envoyez vos vêtement directement à Once Again, qui vous les rachète (vous imprimez une étiquette en ligne pour la coller sur votre colis, les frais de port sont gratuits). Vous récupérez donc votre argent sous 3 semaines environ. C’est la plateforme qui récupère la propriété du vêtement et qui le met en vente sur son site.

Il existe d’autres sites que je n’ai pas encore testés mais dont j’ai entendu des bons retours : Patatam, Prêt à Changer, Percentil.

Boutiques de seconde main

Toutefois, renseignez-vous car de nombreuses villes possèdent des friperies (Kiloshop par exemple). Pour celles et ceux qui vivent à Paris, vous avez l’embarras du choix, car il y a de nombreuses boutiques proposant des vêtements d’occasion. Il y a toujours la bonne vieille option que propose Emmaüs, la valeur sûre évidemment !

Quoi qu’il en soit, que ce soit en ligne ou en boutiques physiques, acheter des vêtements de seconde main demande du temps pour trouver LA pièce qui va vous plaire. Mais soyez patients et vous serez encore plus fière d’avoir dénichés cette pièce.

 

Équiper sa maison en seconde main

Un meuble ou un appareil électroménager, ça peut vite coûter cher. La solution du seconde main est donc souvent très intéressante. Surtout que, vous devez savoir qu’un meuble neuf dégage des substances toxiques lors de ses 6 premiers mois de vie. L’acheter d’occasion vous permet donc de vous épargner cela ! C’est donc moins cher et plus sain pour votre santé : que des avantages non ?

N’hésitez pas à fouiner sur internet via Le Bon Coin qui permet de trouver des annonces proches de chez vous, mais aussi Geev qui est un site d’échanges et de dons et donc totalement gratuit ! Il y a également Facebook MarketPlace, mais je ne suis pas fan. Peut-être avez-vous déjà testé ?

J’ai découvert récemment le site Selency – Brocantelab qui vous permet d’acheter de quoi équiper votre maison d’occasion. L’offre a l’air assez large. Je n’ai pas encore testé, mais je pense que je le ferai très bientôt (je vais déménager dans les semaines à venir donc j’aurai besoin de nouveau meubles…).

N’hésitez pas également à vous tourner vers Emmaüs ou encore les Ressourceries de vos villes. Certaines villes proposent également des Recycleries qui, contrairement à Emmaüs qui se fournit grâce aux dons, trouvent leur stock dans les déchetteries avec les objets et encombrants que les gens y déposent. Elles retapent et réparent avant de mettre en vente à des prix plus qu’attractifs. Elles offrent donc une 2ème vie aux objets que l’on jette. Comme pour Emmaüs, les personnes travaillant dans ce genre de lieux sont souvent des gens en réinsertion professionnelle.

 

Les jouets pour enfants

Je n’ai pas d’enfants, je me base donc sur les expériences que j’ai vu autour de moi. Mes amies maman passent pas mal par Vinted mais profitent aussi des brocantes et vide-greniers pour trouver des vêtements mais également des jeux et jouets. En effet, c’est le meilleur moyen de trouver des jeux et jouets à des prix imbattables ! L’ancien propriétaire est souvent ravi de s’en débarrasser et le nouveau propriétaire fait une super bonne affaire. Tout le monde est content.

De la même manière, ces objets ont souvent plusieurs vies car après avoir servit une première fois, ils sont vendus, puis revendus ou donner. Le cycle d’un produit peut donc être très long !

J’ai également remarqué qu’en matière de puériculture, le don ou le prêt entre amis ou famille est très courant. N’hésitez donc pas à demander autour de vous avant d’acheter du matériel de puériculture, des vêtements pour vos enfants ou encore des jeux ou jouets assez classiques. Il y a peut être quelqu’un autour de vous qui cherche à se débarrasser de dont vous avez besoin.

 

Et vous, quels sont vos astuces pour acheter de seconde main ?

Enjoy !!

 

Vous avez aimer lire cet article ? Dites le 🙂

0 / 5. Merci ! 0

2 réponses à « Acheter de seconde main »

  1. Super! On ne connaissait pas Geev et Brocantelab (on utilisait, lorsqu’on habitait encore en France, LeBonCoin et donnons.org).
    On a fait aussi l’effort en voyage de trouver des magasins de seconde main pour remplacer nos vêtements usés 😊

    1. Ah c’est top ça ! Car en voyage c’est pas toujours évident 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *